Le JURY

2021-2022

LE JURY DU PRIX EDITION 2021-2022 

ABDOURAHMAN WABERI

Né en 1965 dans l’actuelle République de Djibouti, Abdourahman Waberi vit entre Paris et les États-Unis où il enseigne les littératures française et francophone et la création littéraire à George Washington University à Washington DC.
Poète, romancier, scénariste et essayiste, il est l’auteur, entre autres, du roman panafricain Aux Etats-Unis d’Afrique (J.-C. Lattès, 2006) et de la réflexion sur le génocide des Tutsis du Rwanda (Moisson de crânes, Le Serpent à plumes, 2000).
Son œuvre entamée en 1994, largement traduite, lui a valu de nombreux prix internationaux. Abdourahman Waberi se bat pour la dignité humaine en Afrique et dans le monde. 


ABUBAKAR IBRAHIM 

Né en 1965 dans l’actuelle République de Djibouti, Abdourahman Waberi vit entre Paris et les États-Unis où il enseigne les littératures française et francophone et la création littéraire à George Washington University à Washington DC. Poète, romancier, scénariste et essayiste, il est l’auteur, entre autres, du roman panafricain Aux Etats-Unis d’Afrique (J.-C. Lattès, 2006) et de la réflexion sur le génocide des Tutsis du Rwanda (Moisson de crânes, Le Serpent à plumes, 2000). Son œuvre entamée en 1994, largement traduite, lui a valu de nombreux prix internationaux.

ANANDA DEVI 

Ananda Devi est considérée comme l’une des voix majeures de la littérature francophone. Née le 23 mars 1957 à l’île Maurice, cette ethnologue de formation et traductrice de métier, se passionne dès le plus jeune âge pour l’écriture. Elle publie son premier recueil de nouvelles à l’âge de 19 ans. Depuis, elle a publié une vingtaine d'ouvrages, romans, recueils, poésies... parmi lesquels Eve de ses décombres (2006) couronné par le Prix des Cinq Continents de la Francophonie et le Prix RFO en 2006. En 2010, son dixième roman, Le Sari vert, reçoit le Prix Louis Guilloux et elle est faite Chevalier des Arts et des Lettres. Dans son roman Manger l’autre, qui reçoit le Prix Ouest-France – Étonnants Voyageurs en 2018, la plume de l’écrivaine se dresse contre différentes sortes d’enfermement des individus et propose un véritable engagement de l’imaginaire pour la reconnaissance de l’altérité. Connue pour son style incisif et lyrique, Ananda Devi offre à la langue française de nouvelles dimensions culturelles et linguistiques liées à son île natale. 

BOUBACAR BORIS DIOP

Romancier et essayiste, Boubacar Boris Diop a été lauréat en 1990 du Grand prix de la République du Sénégal pour les Lettres pour son second roman Les tambours de la mémoire. C'est en 1981 que Diop entre en littérature avec Le temps de Tamango, mettant en scène l’époque des régimes dictatoriaux instaurés en Afrique à l'aube des indépendances. Après la parution de deux autres livres, Les traces de la meute (1993) et Le cavalier et son ombre (Prix Tropiques, 1997), Boubacar Boris Diop, aux prises avec les atrocités qui détruisent le monde, sort en 2000 son roman le plus connu, Murambi, le livre des ossements, un récit d’enquête écrit par devoir de mémoire sur le génocide des Tutsi au Rwanda.

Boubacar Boris Diop est aussi co-auteur de Négrophobie (Les Arènes, 2005) avec Odile Tobner et François-Xavier Verschave, de La gloire des imposteurs avec Aminata Dramane Traoré (Phillipe Rey, 2015) et auteur de L’Afrique au-delà du miroir (Philippe Rey, 2007). Doomi Golo, son premier roman en wolof, a été traduit en français, en anglais et en espagnol ; il a fait paraitre en 2015 Nawetu deret, version wolof d’Une saison au Congo d’Aimé Césaire pour la collection ‘’Céytu’’, qui se propose de traduire dans les principales langues sénégalaises les grands textes de la littérature universelle. Bàmmeelu Kocc Barma, son second roman en wolof, revient en 2017 sur le naufrage du ‘’Joola’’, catastrophe maritime qui fit en une seule nuit près de deux mille morts au large du fleuve Casamance.

Ancien directeur de publication du quotidien indépendant sénégalais Le Matin, il a également enseigné pendant quatre ans la littérature à l’American University of Nigeria (AUN) et co-dirige à l'heure actuelle EJO, la maison d'édition en langues nationales fondée avec des amis à Dakar tout en siégeant au Board du Collectif pour le Renouveau Africain (CORA). En avril 2019, Boubacar Boris Diop a été lauréat pour l'ensemble de son œuvre du prix Harold et Ethel L. Stellfox de l’université de Dickinson en Pennsylvanie. 

BUTHAINA KHIDIR MEKKI

Romancière soudanaise, elle a publié cinq romans et recueils de nouvelles. Ses livres ont été traduits en anglais, français et allemand. Buthaina a été honorée par les éminentes écrivaines arabes. Elle a été la première présidente de la Sudanese Women Writers Association. Aujourd’hui, elle est directrice du Centre Buthina Khidir Mekki pour la culture et les Lumières à Khartoum au Soudan.

FAOUZIA ZOUARI

Essayiste et romancière tunisienne, Fawzia Zouari est née le 10 septembre 1955 dans le Nord-ouest de la Tunisie. Docteur en littérature comparée (Sorbonne Nouvelle), elle a travaillé à l'Institut du monde arabe avant d'intégrer le journal Jeune Afrique. Elle préside actuellement le Parlement des écrivaines francophones et a été nommée en 2019 Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres de la République française.  À  son actif une vingtaine de romans et essais dont La Caravane des chimères (1990), Ce pays dont je meurs (1999), La Retournée (2002), Le voile islamique (2002), La deuxième épouse (2006), Je ne suis pas Diam’s (2015), Le corps de ma mère (2016), Molière et Shéhérazade (2019), Valentine d'Arabie (2020).  Elle est lauréate de plusieurs distinctions dont le Prix des cinq continents de la francophonie,  le Grand Prix littéraire de Provence et le Comar d’Or de Tunisie.

Julien KILANGA MUSINDE

Homme de culture, écrivain,  Julien Kilanga Musinde, Professeur des universités d’Angers(France) et de Lubumbashi (RDC), a exercé de très nombreuses fonctions culturelles et universitaires.  Recteur honoraire de l’université de Lubumbashi, Directeur honoraire des langues et de l’écrit à l’Agence intergouvernementale de la Francophonie et ancien chef de Division de la langue française et des langues partenaires à l’Organisation internationale de la Francophonie, il a largement participé à l’organisation du Prix des cinq continents de la Francophonie, le Prix du jeune écrivain francophone, le Prix de la traduction arabe-français et français-arabe en sciences humaines, le Prix Kadima de valorisation des langues africaines et créoles et le Prix de l’édition Alioune Diop. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont deux romans intitulés Retour de manivelle (Paris, éditions Riveneuve,2008) et Jardin secret (Paris, Acoria, 2010), cinq recueils de poèmes traduits en anglais, en espagnol et en grec dont le plus récent  L’œil du cœur  (Paris, éditions du Cygne, 2020).  Il est membre titulaire de l’Académie des Sciences, Belles lettres et Arts d’Angers. Détenteur de plusieurs Médailles notamment, la Médaille de l’Université d’Angers décernée par le Président de l’Université d’Angers à l’occasion de son éméritat (2018),Médaille de l’Académie des  Sciences, Belles Lettres et Arts d’Angers  à l’occasion de son élection comme membre, Médaille de dialogue de cultures pour le recueil de poèmes en français et en grec « Au creux de mon être » décernée  à l’occasion de la remise du Prix des mots d’or de la langue française(Paris,2010),Médaille des Compagnons de Joachim Du Bellay, Liré (à l’occasion des Lyriades de la langue française, France,2008),Médaille du Centre Montaigne de l’Université Michel de Montaigne de Bordeaux 3,(Bordeaux, France,2008), Médaille de mérites des Arts, Sciences et Lettres décernée par le chancelier des Ordres Nationaux de la Présidence de la République Démocratique du Congo(2006).  Julien Kilanga est lauréat du Prix de poésie de l’Association Europoésie (Paris, 2011)

Peter KIMANI

Né en 1971 au Kenya, il a commencé sa carrière en tant que journaliste et est l’auteur de plusieurs œuvres de fiction et de poésie. Il a été l’un des trois seuls poètes internationaux chargés par la National Public Radio de composer et de présenter un poème pour marquer l’investiture de Barack Obama en janvier 2009. Dance of the Jakaranda  est son troisième roman. Ses deux romans déjà publiés sont:  Before The Rooster Crows  et  Upside Down pour lequel il a reçu le  prix Jomo Kenyatta 2011 pour la littérature, la  plus haute distinction littéraire du Kenya. Kimani a fait ses études au Kenya, au Royaume-Uni et aux États-Unis, où il a obtenu un doctorat en écriture créative et littérature de  l’Université de Houston  en 2014.

PROFESSEUR BILL NDI

Poète, dramaturge, critique littéraire, Professeur au Département d'anglais et langues étrangères à Tuskegee University(Alabama, USA), avec plus de 30 ouvrages publiés, Dr Bill F. Ndi apporte au concours le point de vue d'un universitaire « globe-trotter », ayant vécu un éventail d'expériences à travers le monde

ZUKWISA WANNER  

est une écrivaine, éditrice sud-africaine née en Zambie, élevée au Zimbabwe et actuellement basée au Kenya, mais qui considère l’ensemble du continent africain comme sa maison. Son premier roman,  The Madams (2006), a été sélectionné pour le prix K.Sello Duiker en 2007. Son troisième roman  Men of the South (2010) a été sélectionné pour le Commonwealth Writers' Prize Best Book 2011 et le Herman Charles Bosman Award.  En 2014, elle a été nommée sur la liste Africa39 de 39 écrivains d’Afrique subsaharienne âgés de moins de 40 ans ayant le potentiel et le talent pour définir les tendances de la littérature africaine. En 2015, elle a remporté le K Sello Duiker Memorial Literary Award pour  London Cape Town Joburg (2014). En 2020, elle a reçu la médaille Goethe aux côtés de Ian McEwan et Elvira Espejo Ayca, faisant de Wanner la première femme africaine à remporter le prix.


    >

15 octobre 2021


Clôture de la réception des ouvrages


    >

24 janvier 2022 

Proclamation du lauréat lors de la Journée mondiale de la culture africaine et afro descendante